Groupe des pratiques professionnelles

L’analyse des pratiques professionnelles est une méthode de perfectionnement fondée sur l’analyse d’expériences professionnelles, récentes ou en cours, présentées par les participants dans le cadre d’un groupe composé de personnes exerçant la même profession.

Cela concernent notamment les professionnels qui exercent des métiers comportant des dimensions relationnelles importantes dans des champs diversifiés de l’entreprise. Les personnes participant à un dispositif de ce type sont invitées à s’impliquer dans l’analyse, c’est-à-dire à travailler à la co-construction du sens de leurs pratiques et/ou à l’amélioration des techniques professionnelles.

Une démarche d’analyse de pratiques bien comprise fait appel à de fortes compétences et ne doit pas être confondue avec de simples échanges de pratiques. » La posture professionnelle de ou des accompagnants nécessite des compétences particulières qui peuvent s’acquérir et/ou se développer.

En voici trois à titre d’illustration :

-rechercher systématiquement la compréhension pour agir mieux et ce en questionnant l’action elle-même prise dans son contexte ;
-adopter une démarche « méta » qui nécessite de mettre à distance puis de prendre du recul sur sa pratique
-être congruent, au sens développé par Carl Rogers

Les apports pour les individus :

-le développement de la compétence à écouter l’autre ;
-la capacité de prendre du recul ;
-la satisfaction d’être davantage en congruence avec des valeurs humanistes prenant en compte l’humain qui habite tout professionnel ;
-l’adoption du précepte « apprends lui à pêcher plutôt que de lui donner le poisson » ;
-l’acceptation de sa « non toute puissance » professionnelle et du doute ;
-le besoin, dans des réunions de travail, de mettre en place un cadre organisationnel et d’expliciter des règles simples notamment pour la régulation de la parole ;
-le souci de confronter des points de vue différents ;

pour les équipes

-mettre à jour les pratiques professionnelles nécessitant une relecture collective.
-mutualiser et développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être de l’équipe.
-développer la coopération et renforcer la cohérence des pratiques au sein de l’équipe.
-apprendre et développer des stratégies collectives de réflexion et de créativité en matière d’interventions.

Les entreprises n’osent pas, ou ne pensent pas à la mise en place d’un groupe d’analyse de la pratique pour leurs cadres, chefs de services ou directeurs.

Pourtant la solitude et l’isolement est souvent mis en avant lors de temps d’échanges et le simple fait de mettre en place un espace de parole commun permettra dans un premier temps de rompre ce sentiment d’isolement.

D’après Denis Monneuse (Sociologue. Chercheur associé à l’IAE de Paris, il est spécialiste des questions de santé au travail et du management intergénérationnel.)

« Ils sont gérés de façon très individualisée par les entreprises et sont en concurrence pour monter dans la hiérarchie. Toute hésitation exprimée a haute voix pourrait être perçue comme un manque de compétences ou d’assurance. Cela contribue a les faire se renfermer sur eux-mêmes, et a donner l’impression que tout va bien même si ce n’est pas le cas. »

Cette impossibilité d’exprimer une difficulté peut engendrer des conséquences sur le travail et sur la personne quelques fois dramatiques et amener le cadre à l’épuisement professionnel. (Burn out)

Cet isolement et donc cette incertitude rend pertinent la mise en place d’un espace d’accompagnement pour les cadres. Pensez-y !

error: Content is protected !!